dimanche, août 07, 2005

Eclater un type d'Acadomia

Connaissez-vous Acadomia ?



Vous avez peut-être découvert leurs charmants encarts dans la presse, dominante vert acide, petite photo d'élève studieux : un VRAI prof à domicile, 50% de réduction d'impôts, blablabla. Et bien, derrière l'étudiant (dont les parents ont payé très cher pour le faire étudier, réduction ou pas), le prof souriant, c'est un peu moi.

L'enseignement connait ces temps-ci un purulent abcès de libéralisme. Il se manifeste à travers une idéologie simple :
1 - le savoir est un produit
2 - l'élève est un client qui achète ce produit
3 - il faut donc mettre en place une logique d'achat pour convaincre cet élève de devenir notre client, par exemple en le faisant renoncer à cette idée dépassée d'une gratuité de l'enseignement
4 - Argument de fond : ce qui a de la valeur DOIT être cher. Corrélat : ce qui est gratuit est NUL.

L'école privée a toujours tenu un certain niveau d'excellence de ses élèves, ne serait-ce qu'à travers le filtre des concours, lesquels restent similaires à ceux de l'enseignement public. Les cours privés, par contre, que ce soient Complétude, Ailite ou Acadomia, ne visent qu'à la rentabilité. Leur crédibilité reposent sur deux principes ; le premier étant que ce qui est cher est forcément bon (ça serait trop injuste sinon), le second demeurant la valeur de son professorat (disons : prestataires de services). Le chef des ventes s'appelle d'ailleurs un responsable pédagogique, pour faire comme à l'école.



L'apparition d'un phénomène nouveau, les nombreux jeunes sur-diplômés au chômage, donnent une main d'oeuvre abondante à ces boîtes, qui essaiment partout en France. Malléables, transposables, mal payés - en gros, entre un 1/3 et la moitié de ce que paye la famille... Acadomia ne contrôle de toute façon JAMAIS le teneur des cours prodigués, tout durant que la famille ne se manifeste pas. A quoi bon tenter alors de débaucher de l'éducation nationale de VRAIS profs ? Réponse : le vrai but, la finalité, ce n'est pas de donner de vrais cours. Ce que la famille paye en réalité, c'est souvent une présence, presque une tutelle complémentaire.

En bonus, aujourd'hui, 5mn de douceur et de tristesse en provenance d'Afrique : la reprise de Homeless par Ladysmith Black Mambazo. On peut choper un Best of d'elle ici et ça vaut grave le détour. Tchao.

9 Comments:

Anonymous Lone Wolf said...

Acadomia : nouveau défouloir de rappeur après l'ASSEDIC (rapport au titre) ?
D'une certaine façon, le succès des cours particuliers peut s'expliquer de manière analogue aux romans post-apocalyptiques. Lorsque l'on a peur, tout ce qui peut contribuer à nous sécuriser est bienvenu. En période de terrorisme, le badeau s'accomode de bonne grâce à la présence militaire dans les rues, la vidéosurveillance, les plans vigi-pirates, etc. De même, les parents attentionnés qui redoutent l'échec scolaire pour leurs charmants bambins (pour des motifs aussi divers que les classes surchargées, la fréquentation de qualité douteuse, la démotivation des enseignants) acueillent comme salvateurs des organismes qui les rassurent en leur garantissant des résultats... quel qu'en soit le prix.
En fin de compte, s'il fut un temps où l'on pouvait se demander si le sexe faisait vendre, aujourd'hui, ce qui fait vendre, c'est la peur !

11:25 AM  
Blogger Gonzo said...

Ce qui m'inquiète, ce n'est pas la présence militaire dans les rues en plein nouvel ordre mondial térrorisant, mais c'est plutôt de petits roquets donneurs de leçons à la Sarko. Il fustige les intellectuels, parle de mesures populaires (populistes), brandit l'espoir d'un libéralisme anglo-saxon, étend son pouvoir dans tous les métiers et milieux influants.
Déjà que la France a du mal à trouver une dynamique culturelle (il n'y a pas une véritable scène jeune et underground à Paris par exemple, contrairement aux autres capitales) et qu'on s'enlise dans la varietoche franchouillarde nombriliste à tous les étages (culture, télé, musique, radio, mode de vie). Je vois pas comment ce petit con bloqué entre Neuilly et la Baule, va pouvoir nous apporter, si ce n'est l'émergence d'une nouvelle classe moyenne ultra libérale.

J'ai disgréssé, on me pardonne, je suis jeune. Sarkodemia Connection

8:39 AM  
Blogger totagata said...

Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

1:11 PM  
Blogger soleilpremier said...

je vois que tes vacances dans les pires années n'ont rien arrangés à ton cas

gros bisous

soleil premier

1:12 PM  
Blogger totagata said...

La "nouvelle" classe moyenne est depuis toujours DEJA là - depuis toujours : la fameuse "génération trentenaire" est paradoxalement renouvelable tous les 25 ans, avec chaque fois SES préjugés, SES tabous, SES envies.

Mais les cours type acadomia sont de leur côté une réponse aux angoisses de la génération d'AVANT - qui sont à présent les parents des 10-17 ans.

Je pense que Sarkozy (et tout ce qu'il représente) forme également une réponse - et non une question. Lutter contre les idées d'un Sarkozy, c'est donc être d'abord capable de cerner LA question à laquelle il répond : de quoi avons-nous peur ? Or le PS en est incapable, en l'état. Les altermondialistes et leurs projets utopiques d'ouverture totale des frontières, pas mieux (eux aussi ont des réponses avant la question).

Un cours particulier de Complétude est également une micro-réponse : j'assure avec de l'argent l'avenir de mes enfants. Le problème étant selon moi qu'il n'y a aucune garantie réelle dans cette transaction. Pour le Kärcher, on verra.

1:18 PM  
Blogger Gonzo said...

Si le message de Soleil Premier m'était adressé, j'aimerai lui dire que bosser 50h par semaine c'est pas ce qu'on appel des vacances, et sinon mon goumi se porte bien, merci pour lui.

Soleil Vert

6:37 PM  
Blogger totagata said...

lol
Non, non, je crois que l'affection de soleilpremier m'était destiné :-D

6:45 PM  
Blogger Gonzo said...

Ah ui désolé, j'ai tendance à prendre les comments pour des forums... et je suis parano aussi !

J'ai vraiment envie de me l'auto flageler maintenant

7:59 PM  
Anonymous Anonyme said...

acadomia pour moi c juste un salaire complementaire au rmi assedic et tutti quenti moi mon bizz c la weed 8euros le gramme ca me fait rentrer a laise 2000 euros tout les quatres mois bref exploiter le systeme pour son profit personnel c dans l'air du temps
c juste une couverture pour masquer le manque d'emploi pour les baxc +5 acadomia
tu fais koi je suis prof-dealer
il fo se diversifier sinon tu te fais baiser

3:16 AM  

Enregistrer un commentaire

<< Home